Chronique 4 – l’eau à Baslieux-lès-Fismes – Partie 4

L’Eau à Baslieux-lès-Fismes – Partie 4

LA SOURCE DES FONTINETTES

Au XIXème siècle, l’eau n’était pas captée comme aujourd’hui. La source jaillissait du haut de la colline et se déversait en plusieurs rigoles avec plus ou moins d’abondance d’où son nom de petites fontaines ou fontainettes ou Fontinettes, nom qui lui reste aujourd’hui. En s’écoulant, cette eau dépose sur son passage depuis des siècles du carbonate de chaux sur lequel s’incrustent des herbes et des mousses qui font un tout avec le reste et se pétrifient ensemble lentement. À la longue, un amas de concrétions s’est formé à plusieurs endroits tout le long de la descente jusqu’en bas de la gorge.

Le 31 juillet 1921, le maire, M. Baudart, informe le Conseil municipal que, en vue de l’étude et des travaux d’adduction d’eau potable par le Service des Ponts et Chaussées, il est nécessaire de prendre un engagement vis à vis de ce service ; cette démarche est approuvée par le Conseil. Quelques années plus tard, une fois les travaux réalisés, l’eau s’écoule par les tuyaux et non plus à l’air libre. Cependant si l’on regarde bien le principal amas de concrétion, un mince filet coule toujours. Des habitants de Baslieux, à tour de rôle, entretiennent régulièrement la goulotte en la dégageant, de bas en haut, de l’humus qui l’obstrue petit à petit. C’est un travail bénévole, fatigant, mais indispensable si l’on veut garder à ce spectacle que nous offre la nature toute sa beauté. Car il n’intéresse pas seulement les naturalistes mais aussi les randonneurs et nous-mêmes, les habitants de Baslieux-lès-Fismes.

Source des Fontinettes Baslieux les Fismes

Concrétion calcaire de la source des Fontinettes