Chronique 4 – L’eau à Baslieux-lès-Fismes – Partie 8

L’Eau à Baslieux-lès-Fismes – Partie 8

LE RUISSEAU SAINTE-MARIE

Descendre le cours du ruisseau Sainte-Marie qui sert de frontière, dans sa partie haute, entre la commune de Baslieux et celle de Fismes, est une jolie promenade à travers la campagne du terroir. Sa source ou plutôt ses sources sont situées dans un bois à l’ouest de Baslieux entre les lieux dits Au Grand Potet et le Fonds de Billiette. On y accède difficilement par le chemin qui part de la rue de Vigneux, à la Croix Rouge, à la sortie du village en direction de Fismes. Après avoir marché un peu plus d’un kilomètre, on atteint les bois.

En 2001, lorsque j’ai écrit ce texte, des arbres, couchés par la tempête de 1999, étaient tombés en travers du chemin. Depuis, ils ont été probablement débités. Plus loin, les champs, alors fraîchement labourés, rendaient la marche malaisée. Enfin, après avoir contourné d’autres bois, sur la gauche on commence à entendre, à travers les taillis, un petit bruit d’eau courante. Dans un sol très marécageux naît, des nombreuses sources qui l’alimentent, le ruisseau Sainte-Marie ; celui-ci creuse son lit en suivant la pente naturelle du terrain en direction du sud, à travers ronces et roseaux. Au bruit de l’eau se mêle le chant d’un oiseau et parfois le cri d’un geai.

Plus loin, le ruisseau Sainte- Marie traverse, en souterrain, la départementale 29 E qui mène à Fismes, puis s’écoule à travers champs à l’air libre, croise la chaussée Brunehaut et se jette dans la Vesle, sur la commune de Fismes, en aval du moulin Roland.